Créer un site internet

Blog

Mission en sciences sociales

Vous trouverez ci-dessous le detail d'une mission de trois mois pour des chercheurs, doctorants ou professionnel en sciences sociales.

                             CAHIER DES CHARGES

 

Dans le cadre de réflexions en cours sur le développement et l’amélioration du cadre de vie du Haut-Jura, le Parc porte une démarche de sensibilisation, de formation et d’expérimentation autour d’une vision partagée, concertée et innovante en matière d’urbanisme. Créer un espace de réflexion collective autour de ces thématiques entre directement dans le cadre des missions du Parc naturel régional du Haut-Jura en tant que porteur du SCOT du Haut-Jura et animateur de démarches expérimentales en matière d’aménagement et d’urbanisme. Cette démarche est portée conjointement avec les partenaires du Parc, la commune de Saint-Claude, et la Région Bourgogne Franche-Comté.

 

Contexte

 

Le diagnostic du SCOT du Haut-Jura a permis de confirmer l’enjeu majeur que constitue la structuration d’un projet de renouvellement urbain de la ville de Saint-Claude pour l’ensemble du territoire du SCOT. En effet, le recul démographique, la vacance croissante dans le parc de logements, la fermeture de certains commerces, sont autant d’éléments qui pèsent non seulement sur l’attractivité de la ville mais aussi sur celle de l’ensemble du territoire, constituant un frein au développement économique et social, et pouvant menacer demain le maintien de services structurants (hôpital, lycée, etc.). Alors que le SCOT met en avant le potentiel des fonctions résidentielles pour l’avenir du territoire, celui-ci ne pourra s’exprimer sans la ville de Saint-Claude qui représente le pôle de services et de commerces principal à l’heure actuelle.

A partir d’une approche ancrée dans la réalité du territoire (intégration des diagnostics du SCOT, des orientations inscrites dans la Charte du Parc…), l’objectif de la mission est de proposer un projet global de renouvellement urbain mobilisant toutes les pistes pertinentes pour améliorer la qualité de vie, l’attractivité de la ville, valoriser les espaces urbains et renforcer les liens de la ville avec son territoire d’influence.

 

Afin de satisfaire ces objectifs, il est proposé différentes actions permettant de :

  • Poser un regard neuf sur le territoire, mener une démarche pluridisciplinaire abordant la question de la ville dans son ensemble, interroger le sens et la cohérence des dynamiques en cours et des interventions à y apporter ;
  • Explorer librement le champ des possibles pour montrer la diversité des réponses potentielles et susciter le débat avec les acteurs et décideurs du territoire.

 

 

Pour ce faire, le Parc et ses partenaires mènent plusieurs actions associant étudiants, chercheurs et équipes enseignantes :

 

1)- Un atelier « rural » réalisé en 2014 par les étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture (ENSA) de Nancy sous l’encadrement de Marc Verdier. Entre février et juin 2014, les 21 étudiants ont permis pour de proposer des projets d’aménagement sur deux villages du territoire du Parc.  

 

2)- Un atelier « urbain » portant sur la ville de Saint-Claude (11 000 habitants), et ayant pour objectif de redéfinir la place des villes-centres du territoire à travers un projet urbain d’ensemble apportant une réponse globale et cohérente aux enjeux de maintien des habitants et des fonctions de centralités. Même si les réponses en termes de projet urbain concerneront principalement la ville de Saint-Claude, la notion même de centralité amènera à interroger le rapport de celle-ci avec l’ensemble de son bassin de vie. Ce travail sera réalisé par des étudiants de l’Institut d’Urbanisme de Lyon (IUL)-Université Lyon 2, de mars à juin 2016.

 

3)- Une étude sociologique portant sur l’analyse des pratiques urbaines et des modes d’habiter la ville de Saint-Claude.

Ce travail, objet de la présente offre de mission, sera mené en parallèle de l’Atelier urbain (point 2).

 

Objet de la mission

Etude sociologique : Analyse des pratiques urbaines et des modes d’habiter de la ville

 

Saint-Claude s’appréhende d’emblée comme une ville de vallée, de confluent, perchée et condensée le long de la Bienne, étirée le long de ses axes géographiques que constituent, outre la Bienne, le Tacon et le Flumen. C’est que la ville a connu un essor rapide, une industrialisation dense et concentrée le long des cours d’eau, longtemps considérés comme un instrument de travail. Puis la ville a gagné les hauteurs en investissant la pente ; les ponts à grande portée ont ouvert la voie à l’urbanisation de la rive droite de la Bienne et du nouveau quartier de la gare. D’une façon générale, le XIXème siècle fut celui d’une urbanisation rapide dans un environnement à la topographie contraignante, et l’éclatement de la ville en plusieurs quartiers distincts déstabilisa l’équilibre géométrique de la ville. Aujourd’hui, avec l’exurbanisation de l’industrie, laissant derrière elle des bâtiments vides et encombrants, la « fuite » de la ville le long de l’axe Saint-Claude-Oyonnax, parfois au détriment des quartiers anciens plus « centraux » (les faubourgs), les projets de démolition partielle de quartiers d’habitats sociaux et globalement la paupérisation de certains quartiers, la question du morcellement de la ville se pose de nouveau.

 

Ainsi, à travers une démarche de recherche en sciences sociales (sociologie urbaine, ethnologie urbaine, géographie humaine), l’objectif de cette première phase est de comprendre la ville telle qu’elle est pratiquée et vécue par les habitants, les usagers, les personnes qui la quittent ou la rejoignent. Ces travaux devront mettre en lumière les mutations urbaines et sociales à l’œuvre dans un contexte de ville moyenne, l’évolution des modes d’habiter la ville dans un contexte de mutation économique et sociale, les pratiques de la ville et des espaces qui la composent, les modes de circulation et les complémentarités avec les espaces ruraux environnants, les pratiques de l’espace intercommunal à travers les services publics, etc.

D’autre part, il s’agira d’une analyse des discours des acteurs de la politique de la ville (qu’ils soient élus ou citoyens, responsables de structures socio-culturelles, techniciens de collectivités…) sur les projets d’aménagements urbains.

 

Attendu de la mission

 

  1. Le chercheur devra élaborer ses propres problématiques de recherche, à partir d’un travail de terrain, d’enquêtes et d’analyse de données existantes ou à élaborer.
  2. Le travail de recherche devra alimenter la réflexion et les axes de travail de l’équipe d’étudiants de l’Institut d’Urbanisme de Lyon. La complémentarité avec l’équipe d’étudiants de l’IUL (logés à Saint-Claude et disposant d’un local de travail pendant 4 mois dans la ville) devra se traduire par des rencontres et des échanges sur les avancées des travaux respectifs.
  3. Plus largement, ce travail sociologique permettra d’alimenter, à moyen et long termes, les réflexions sur l’aménagement et le développement de la cité St-Claudienne notamment dans le cadre de la mise en œuvre du SCOT et de l’animation de la mission urbanisme du Parc.

 

 

Mode de restitution de la mission

Outre les rencontres régulières avec les étudiants de l’IUL, le chercheur sera amené à :

  1. Présenter les résultats de sa recherche lors d’un séminaire de restitution, pouvant associer l’IUL, le Parc naturel régional du Haut-Jura et la ville de Saint-Claude. Ce séminaire de restitution est prévu en novembre 2016.
  2. Contribuer à l’écriture de textes en vue d’une édition de valorisation de ces travaux ainsi que ceux des étudiants de l’IUL sur la ville de Saint-Claude.
  3. Elaborer un document de restitution à destination du Parc naturel régional du Haut-Jura, commanditaire de la présente mission, avec copie à tous les partenaires impliqués dans cette action (ville de Saint-Claude, Communauté de communes Haut-Jura Saint-Claude, IUL, Fédération des Parcs naturels régionaux, CAUE…etc.)

 

Durée de la mission

De février à avril 2016 (3 mois)

 

Profil

Chercheur en sciences sociales

Doctorant en sciences sociales (une spécialité sur le champ urbain serait un plus)

Professionnel indépendant

Bureau d’études

 

Modalités de remise des offres

Les propositions devront être transmises à Solenn Jouan, chargée de mission « urbanisme opérationnel » avant le 18 janvier.

La réponse comprendra une note méthodologique explicitant la façon dont le candidat envisage de répondre aux objectifs de la mission ainsi qu’un devis chiffré.

 

 

Contacts 

Solenn Jouan, chargée de mission « urbanisme opérationnel »

Mail : s.jouan@parc-haut-jura.fr

Téléphone : 03-84-34-12-30 (ligne directe 32)

ou

Marie-Pierre Reynet, chargée de mission Culture

Mail : mp.reynet@parc-haut-jura.fr

Téléphone : 03-84-34-12-30 (ligne directe : 38)

Offre d'emploi

Amis ethnologues, amis en sciences sociales,

veuillez trouvez ci-dessous une offre d'emploi proposée par AnthropoLinks (http://anthropolinks.com)

Ficheposte 2016 01ficheposte-2016-01.pdf (125.67 Ko)

Nouveau site Internet pour AUDE

AUDE se dote d'un nouveau site internet. Ce site vous permettra de nous suivre, d'accéder aux ressources pédagogiques et de rester en contact avec nous. Il permettra également aux adhérents d'être informé des prochains événements, assemblées générales et de toute l'actualité de l'asso !

Ce site est actuellement en construction, mais nous travaillons activement pour que AUDE se dote d'un site web complet et utile pour l'association !

Nous vous souhaitons une bonne visite sur notre site Internet !