Créer un site internet

Présentation de AUDE

Introduction

AUDE est née en 2015 à l’initiative des anciens étudiants du Master Ethnologie Paris Descartes. Cette association loi 1901 vise à rassembler les étudiants et anciens étudiants du Master Ethnologie mais aussi à promouvoir l’ethnologie et ses différentes applications actuelles.

 

Les Membres Fondateurs

 

Etienne Paranthoen

1978580 1458957874340822 5540235741557677703 o

Je me suis lancé dans l'ethnologie après des expériences différentes : école d'ingénieur, cordiste, animation, ... Fort est de constater que l'ethnologie a souvent rassemblé des personnes aux parcours atypiques.

A partir de mes expériences d'animation à l'étranger (Italie, Autriche, Australie, Thailande, Brésil, Indonésie, ...), j'ai orienté mes recherches de M1 et M2 plus particulièrement sur le tourisme des jeunes à l'étranger et son organisation. Je suis aujourd'hui titulaire du Master 2 Ethnologie - Parcours Professionnel Expertise Ethnologique en Projets Culturels et Touristiques.

Je réside en ce moment à Rouen où je m'occupe d'un Accueil de Jeunes. Parallèlement, j'encadre toujours des colonies de vacances en France et à l'étranger.

Guillaume Bourgeois

Guillaume

C'est après des études de cuisine et une longue réflexion sur ce que je souhaitais réellement entreprendre, que l'ethnologie m'est apparue comme une évidence.

Bien que de nombreux aspects de la discipline m'intéressent, mon objet de prédilection s'oriente autour de la question de la culture matérielle. J'ai donc construit mes recherches de M1 et de M2 afin de pouvoir appréhender les objets de différentes manières. 

Je suis actuellement une préparation au concours de "Conservateur du patrimoine", dans le but de pouvoir travailler au sein d'institutions muséales.

Antoine Gosztola

Img 3447 copie

Annimateur en milieu scolaire, je suis titulaire d'un master d'ethnologie recherche.

 

J'ai travaillé sur la possession au Sénégal ainsi que sur le mode de vie en yourte dans le marais poitevin.

Alexia Ravelson

Img 1198 2

La notion de diversité m’a toujours interpellée du fait de mes origines et mobilités géographiques. Après quelques années en droit et différentes expériences, cette diversité est omniprésente. Je souhaitais l’appréhender autrement en me tournant vers l’ethnologie.

Lors de stages dans le cadre du Master, j’ai travaillé sur l’anthropologie visuelle, le culte mexicain de la Santa Muerte et le patrimoine culturel immatériel.

Je souhaite poursuivre un parcours qui allie l'ethnologie, et l'élaboration de projets culturels, touristiques ou la muséographie.

Selva Gaberscek

Img 1498

Après une licence de Sociologie, je suis entrée un peu par hasard en master Ethnologie à Paris Descartes. Mes seules certitudes étaient l'orientation de mes recherches, à savoir l'Alimentation et la Chine.

Mon terrain de première année portait sur les pratiques alimentaires de la communauté chinoise du 13ème arrondissement. J'ai également travaillé sur le système d'échanges informels non-commerciaux autour du jardin potager à Nieul sur l'Autise. Mon mémoire de deuxième année, bien plus abouti que le premier, portait sur le défi alimentaire auquel la Chine est confronté. En alternant les analyses monographiques et comparatives entre les milieux ruraux et urbains de la cote Est, j'ai centré mon travail sur le changement des pratiques alimentaires et sur l'importance croissante de la question environnementale, qui tend à devenir universelle.

Actuellement en année de césure avant la thèse, je pars 6 mois en Chine pour cerner mes futures recherches et apprendre le chinois.

Justine Milesi

Issue d'une formation en tourisme classique, complétée d'une spécialisation dans le tourisme et l’économie solidaire, c'est après trois ans en temps que responsable d'auberge de jeunesse, et à la suite de nombreux voyages, que j’ai choisi de parfaire ma formation touristique par un master en ethnologie. Le regard et l'ouverture ethnologique offrent des clefs de compréhension des cultures, qui sont à mes yeux indispensables dans la conception des voyages, mais aussi et surtout dans le dialogue qui s’exerce entre le voyagiste, le voyageur, la population locale, et les guides et agences réceptives.

C’est à partir de mes questionnements sur cette relation quadripartite qu’ont découlées mes recherches de master. En M1, je me suis ciblée sur les motivations du voyageur à se déplacer, et sur ses attentes de « rencontre à l’Autre ». En M2, j’ai voulu aller regarder de plus près sur quels critères les agences de voyages spécialisées composent leur offre.

En parallèle à cela, j’ai eu l’opportunité ces deux dernières années, d’intervenir en tant que guide accompagnatrice sur des voyages en Inde Himalayenne. Pays et région que j’affectionne particulièrement.

Pour poursuivre cette orientation, je suis en train de développer ma propre agence de voyages, spécialisée sur la civilisation indienne et bouddhiste, à travers une découverte du pays par des moyens de déplacements doux (trek, vélo, train).

Parallèlement, je travaille sur des projets d’écriture en lien avec l’anthropologie du voyage et des migrations, et je prépare le DAEFLE pour enseigner le français aux étrangers/migrants.

Aude Cléry

Img 0199

Mon domaine d'action privilégié : l'Homme et sa relation à la nature / l'Homme et sa relation à l'Homme.

J'ai depuis toujours l'ambition de travailler dans le domaine du tourisme durable. Au gré de mes rencontres et découvertes lors de ma formation touristique spécialisée dans le tourisme durable, j'ai été amené à m'intéresser également au domaine de l'ethnologie, discipline qui me pousse à poser des questions jusque là insoupçonnées et néanmoins pertinentes. Cela n'a fait que renforcer ce désir d’œuvrer pour un tourisme à moindre dégât ou, mieux encore, positif pour les uns comme pour les autres.

J'ai donc suivi le parcours professionnel du master d'ethnologie de Paris Descartes. Durant mon premier stage professionnel, j'ai axé ma réflexion autour de l'application concrète des méthodes ethnographiques aux projets touristiques et de développement d'activité. En deuxième année, j'ai pu appliquer ces méthodes dans le cadre d'une mission auprès de Trocmaison, le premier réseau social d'échange de maison.

Je m'intéresse particulièrement aux missions ayant la volonté de participer au développement du territoire en favorisant les activités humaines éco-responsables.

Julien Bizart

 

Après une licence de sociologie, je commençais un Master d'Ethnologie avec la fervente intention de travailler avec des milieux artistiques.

Aujourd'hui je rédige mon mémoire sur zones de tensions produite par les différentes conceptions du théâtre. Je cherche à montrer les récurrences consécutive de ces dernières dans pratiques de la vie quotidienne et culturel. Parallèlement, mes travaux s'articulent autour de la formation à être acteur.

Je suis actuellement à Paris pour finir mon mémoire.

Ajouter un commentaire

 
×